Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog d'information de l'AMATraMi

Association Meusienne d'Accompagnement des Trajets de vie des Migrants

Randonnée gourmande de l'AMATraMi

En pleine recherche de fonds, l’AMATraMi organise une randonnée gourmande pour septembre. « Le soutien financier est vital ». C’est ainsi que débute le mail de l’Association meusienne d’accueil des travailleurs migrants (AMATraMi) envoyé à tous ses partenaires. L’association perd cette année un tiers de son budget qui représente 380 000 euros à l’année. L’objectif de ce message : faire venir un maximum de monde à la randonnée gourmande du 18 septembre pour récolter des fonds. « Il y a un manque à combler », précise Jean-Luc Humbert, coordinateur à l’AMATraMi. « Les sous que nous espérons récolter ne sont donc pas un bonus », ajoute l’employé.

 

« Si l’engagement humain est primordial, le soutien financier est vital »


La journée débutera à 9 h 30 au Vent des forêts sur le site de Lahaymeix où sont exposés des oeuvres d’artistes internationaux. « Nous installerons deux ou trois tables sur le parcours avec des spécialités africaines, albanaises ou encore asiatiques », explique Dominique Dautel, animatrice. « Cela dépendra de la météo », tient à préciser la salariée de l’AMATraMi. Les gens sont tout de même invités à ramener leur piquenique. Le deuxième objectif est de faire découvrir l’association meusienne dans un cadre inhabituel « Parler de nous de manière conviviale et surtout toucher un autre public », s’accordent les deux collègues. Une dizaine de bénévoles seront également de la partie.

 

mali.jpg

Mehmet Ali Uysal, Skin (Vent des Forêts)

 

Pour l’AMATraMii, les premiers concernés par le manque de subvention sont les travailleurs immigrés. « Le gouvernement leur demande de s’intégrer mais ne leur en donne pas les moyens », s’insurge Mme Dautel qui compare le parcours des immigrés à un parcours du combattant. Aider à passer le permis, donner des cours de Français ou apprendre à faire les démarches administratives, ce sont les rôles de l’association qui a besoin de moyens pour pouvoir les accomplir. « Je rencontre des instituteurs, ou des laborantins qui doivent obtenir une équivalence pour pouvoir trouver un travail. Mais pour avoir l’équivalence il faut maîtriser la langue », explique Dominique Dautel. L’AMATraMi prévoit d’autres animations. Un spectacle cabaret le 3 septembre ou encore un voyage culinaire en octobre qui apaiseront peut être un peu les finances.

 

Nastassia SOLOVJOVAS (L'Est Républicain)

 

Renseignements au 03 29 83 96 18 ou par mail à amatrami@wanadoo.fr

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

AMATraMi

Association Meusienne d'Accompagnement des Trajets de vie des Migrants (FASTI)
Voir le profil de AMATraMi sur le portail Overblog

Commenter cet article