Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog d'information de l'AMATraMi

Association Meusienne d'Accompagnement des Trajets de vie des Migrants

L’aventure chinoise de Lisa

En service civique à l’Amatrami, Lisa Charton a fait partie des 35 jeunes Français invités à partir en Chine pour rencontrer ses habitants à Pékin et Tianjin.

 

«En septembre prochain, je ferai découvrir Verdun à ma copine chinoise, Yang. » Lisa est emballée par le voyage en Chine qu’elle a effectué du 22 au 31 mars dans le cadre de son service civique. « J’ai été sélectionnée parmi tous les jeunes Français qui effectuent actuellement leur service civique. Nous avons été 35 à être retenus. »

 

image5.jpg

La Verdunoise, 20 ans, effectue son service depuis le 1 er janvier à l’Amatrami.

 

« J’organise des missions aux côtés de femmes immigrées et je m’occupe aussi de la bibliothèque et de la ludothèque », précise la jeune fille qui affiche une grande maturité d’esprit. Laquelle n’a sans doute pas laissé insensibles les représentants de l’État chargés de sélectionner les participants à ce voyage. « Pour être pris, il était nécessaire de remplir et d’exprimer les motivations qui nous animaient pour ce voyage. Personnellement, j’avais surtout envie de rencontrer des gens, de connaître leurs habitudes de vie, leurs goûts, leur culture. En revanche, les monuments, la Grande Muraille ou la Cité Interdite me paraissaient d’un intérêt secondaire. »
Distances entre filles et garçons

 

Ainsi, dès son arrivée à Pékin, la jeune Meusienne qui habite dans le quartier du Pré-l’Évêque, n’a pas hésité à échanger avec les bénévoles d’une association chargée d’aider les aveugles.

 

« Ils ne sont pas beaucoup soutenus financièrement par les autorités, remarque Lisa. Leur but est d’apporter du plaisir aux malvoyants en leur décrivant par exemple ce qu’ils voient dans un film. »

 

Mais c’est surtout avec les étudiants que Lisa a échangé le plus dans l’Empire du Milieu : « Nous avons visité deux universités en langues étrangères à Pékin et à Tianjin et j’ai appris qu’énormément de filles étudiaient tandis que les garçons devaient très vite travailler pour faire vivre leur famille. Et, dans l’ensemble, les gens ne font pas beaucoup la fête en Chine. »

 

Lisa a été frappée par la distance qui existe dans les relations entre filles et garçons : « Lorsqu’on va en discothèque ou dans les karaokés très appréciés par les jeunes Chinois, les garçons et les filles ne se font jamais la bise. Ils se saluent en inclinant simplement la tête. »

 

Mais une Française peut devenir amie avec une Chinoise. C’est ce qu’a constaté Lisa à Tianjin, située à 120 km à l’est de la capitale chinoise : « C’est là que j’ai rencontré Yang. Elle a 22 ans. En septembre, je lui ferai découvrir la Lorraine et mes amis », souffle-t-elle, enthousiaste. « Elle s’apprête à effectuer sa quatrième année en langues étrangères à Paris et elle aime notre culture. Elle connaît bien Marion Cotillard, Édith Piaf, adore Lara Fabian et, sur le plan culinaire, son plat français préféré n’est autre que les madeleines et elle ne savait pas que c’était lorrain ! »

 

Mais les Chinois adorent aussi notre vin. « Ils ont ramené de la terre de France pour cultiver la vigne », précise Lisa qui a découvert et apprécié « la bonne humeur, la gentillesse et l’ouverture d’esprit » des jeunes Asiatiques.

 

Pascal ISCH, L'Est Républicain

crédits photo : ER

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

AMATraMi

Association Meusienne d'Accompagnement des Trajets de vie des Migrants (FASTI)
Voir le profil de AMATraMi sur le portail Overblog

Commenter cet article