Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog d'information de l'AMATraMi

Association Meusienne d'Accompagnement des Trajets de vie des Migrants

Assemblée Générale du 25 avril 2015

Assemblée Générale du 25 avril 2015

http://www.estrepublicain.fr/edition-de-verdun/2015/04/26/verdun-nouvelle-ere-a-l-amatrami

L’association change de nom, mais garde son sigle. Elle s’appuie également sur un projet associatif, le premier depuis sa création.

L’Amatrami, anciennement Association meusienne d’accueil des travailleurs migrants, devient l’Association meusienne d’accompagnement des trajets de vie des migrants. Créée en 1972, cette association a vu deux ans plus tard ses missions évoluer, « depuis la décision prise par le gouvernement de l’époque de suspendre l’immigration des travailleurs et la mise en place du regroupement familial », rappelle la présidente Lucette Lamousse. Mieux vaut tard que jamais pour trouver un nom plus adapté au travail mené par les salariés et les bénévoles. Pas question pour autant de modifier le sigle Amatrami, un nom reconnu en Meuse et même au-delà.

Dans cette optique, l’association a également choisi de rédiger son premier vrai projet associatif. « Jusque-là, c’étaient nos statuts qui définissaient nos missions, et cela suffisait », explique Lucette Lamousse. Mais l’association a eu envie de réinterroger ses fondements, ses valeurs, ses racines. Ce document sera diffusé aux partenaires et financeurs de l’association. « Mais nous y avons gagné nous aussi à réfléchir sur nous-mêmes. » Pour définir ce qui s’apparente à une charte, l’Amatrami a travaillé en lien avec un consultant, Roland Daval. Le projet associatif a été présenté et adopté par les adhérents lors de l’assemblée générale de l’association, qui s’est tenue samedi matin dans les locaux du centre social et culturel des Planchettes (espace Kergomard).

L’Amatrami rappelle quelles sont ses missions : l’accueil des étrangers, la lutte contre toutes les discriminations, l’engagement pour une société interculturelle, la sensibilisation de la population meusienne à la situation des migrants, et la lutte contre le racisme. Elle réaffirme aussi son engagement laïc, « ses valeurs de tolérance, son ouverture à l’autre quelle que soit son origine sociale, culturelle, philosophique ou religieuse ».

La présidente de l’Amatrami n’a pas manqué d’évoquer l’actualité, lors de sa prise de parole. « Plus d’un millier de femmes, d’hommes et d’enfants ont perdu la vie en Méditerranée ces jours-ci, rappelle-t-elle. On peut toujours dire que c’est la faute de l’autre, mais je crois qu’on se sent responsables les uns et les autres. » Pour Lucette Lamousse, il est temps d’agir. « Chacun, nous à notre niveau, mais aussi au niveau de la nation et de l’Europe, il faut absolument travailler sur la raison pour lesquelles ces personnes veulent à tout prix quitter leur pays. Il y a des choses à faire au niveau des passeurs, mais il y a aussi à réfléchir à l’accueil que l’on donne. » Et ça, conclut la présidente, « cela correspond au contenu de notre projet associatif ».

Léa BOSCHIERO

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

AMATraMi

Association Meusienne d'Accompagnement des Trajets de vie des Migrants (FASTI)
Voir le profil de AMATraMi sur le portail Overblog

Commenter cet article